Travaux artistiques d'IanE Sirota

Le festival est déjà fini

English below

Les interventions restent en place jusqu’à la fin du mois. Certaines n’ont déjà plus le visage qu’elles montraient lors du vernissage puisqu’il a été suivi par une forte pluie. D’autres averses avaient émaillé la journée qui a donc eu un relief particulier. Ma pièce principale ne semble pas craindre les intempéries. Ce n’est pas le cas de ma contribution à l’habitation collective de l’arbre de la place du village :

Il faisait tellement humide que la térébenthine ne s’est pas évaporée avant l’orage suivant, laissant ma pièce de terre crue complètement perméable à la pluie. Le lendemain, il ne restait que ma ficelle pendant à l’arbre.

Je viens de mettre à jour la page Installations avec ceci :

Anato(me)

Pour le sentier artistique du 9éme festival de Mourèze, en Août 2013, qui a pour thème « fantasme », compte tenu du paysage et des idées qui n’ont pas manqué de germé cette fois encore auprès des participants, il m’importait d’ériger une forme moins convenue. Une forme du répertoire Anato(me) m’est apparu comme une évidence.

C’est grâce aux pins qui sont ici indésirables que je peux ériger, parmi les dolomites, souvent dites phalliques, une partie du corps qui n’a pas non plus rien à voir avec les sexualités. Sa face un peu cachée le montre, d’ailleurs.

Mon rêve de paix passe par une forme de sérénité pour chacunE. En ces temps qui manquent à mes yeux d’humanité, affectivités et sexualités sont trop souvent frustrées, et nous irritables… alors que parfois, une caresse suffit à réconforter. Le calme retrouvé, souvent les soucis ne sont plus si graves ou peuvent trouver une issue.

A la veille du vernissage, j’ai reçu un courrier de la Maison de Artistes, me voici donc immatriculéE à ce guichet sous le numéro d’ordre : S759125.

Voilà qui a ajouté aux émotions de la semaine, depuis, mes journées sont surtout occupées par du repos, soin obligatoire après l’épreuve physique qu’a représenté l’édification de ma sculpture dans le cirque.

Pendant ce temps là, mes réserves de photographies prêtes à la publication s’amenuisent, je me rends compte aujourd’hui.  Cela tombe relativement bien entre celles qui restent à traiter (activité suffisamment calme pour ne pas troubler mon repos) et la perspective de sorties partagées…

En attendant, c’est la rubrique Pierre qui s’enrichit de ceci  :

Bonne semaine !

The festival is already over

The installations remain on site till the end of the month. Some of those have no longer the appearance they had for the oppenning as a storm hit the place soon afterwards. We had other rainny episodes earlier, which made the day quite intense for all the volontiers.

My main piece doesn’t seem really sensitive to the weather, I’m lucky on that matter. On the other hand, the little one I hung in the tree on the main place of the village is just gone.

It was so humid that the terebentine didn’t dry and all the wax got washed away with the second storm (at about 2pm), leaving the clay with no protection against the third episode of the day. On thursday, only the cord was left hanging in the tree. But that only the case of my piece, the others were ok…

The Installations page is refreshed with :

Anato(me)

For the artistic sent of the 9th festival de Mourèze, which theme was Fantasm, concedering the landscape and what some artists came up with, it was important to me to erect a less conventionnal shape. A shape from my work called Anato(me) became an obvious choice.

It’s thanks to the pines, concidered here unwanted, that I can ercet, among the dolomites, often described as phallic, a part of the body that has it’s own connection to sexuality. Which it’s hidden face shows it.

My fantasm of peace implies a form of serenity for everyone. In these times lacking humanity, sexualities are too often frustrated, which irritate us. Sometimes, a caress is enough to comfort. Calmed down, worries are no longer so severe or can find resolution.

Few days before the openning, I got a letter from the Maison des Artistes. I’m now registrated there as : S759125.

This added a little more emotions to ma cocktail. Now my days consist in resting most of the time. I just need to after how I struggled to wrap up my piece in the cirque.

I realise that my drawers of photograph ready to publish arn’t that many anymore. But that suits me cause processing the few I already took is quiet enough not to disturb my rest and I shall make a little trip soon.

In the meantime, it’s the Stone section that enlarges :

Have a nice week !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.