Travaux artistiques d'Ariane Sirota

Ninouches

Click here to view this page in english

 

Voilà mes petitEs bonNEshumainEs. L’appellation « Ninouches » vient de John Updike dans Les sorcières d’Eastwick : une des sorcières sculpte des figurines féminines sur lesquelles elle prend toujours le temps de marquer la fente pubienne.

Le motif de la maison, parfois simplifié en cube, était omniprésent au dans mes premiers essais :

 

Cela a pris plusieurs formes, quittant l’accessoire pour devenir cellule de base, en volume ou pas :

 

J’ai donc commencé en terre comme on le voit ci-dessus. Les première présentées sont en différentes cires, éditions rendues possibles par le moulage d’originaux en argile.

Depuis, d’autres cires de récupération m’ont permis de retrouver le modelage direct :

 

Depuis l’automne 2013, les Ninouches prennent une autre ampleur :

 

Présentées pour la première fois en grand nombre durant l’été 2014 au Petit Casino d’Ailleurs à Ault (Somme).

Pour en savoir plus :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s