Travaux artistiques d'Ariane Sirota

Nouveau

Vœux de saison

L’hiver est propice aux bilans et aux projections. Si 2017 n’est pas encore digéré, je choisis de croire que j’ai commencé l’année du bon pied, et je vous le souhaite aussi.

Puisse 2018 vous réserver éblouissements et émerveillements. Lire la suite »

Publicités

Caramels, bonbons et chocolats…

Outre que les sucreries soient de saison, après la critique sur Biblioqueer, évoquée la dernière fois, d’autres messages flatteurs sont apparus sans pour autant être liés, et ça fait plaisir !

Avant d’essayer de me laisser aller à la trêve de fin d’année, j’ai préparé de nouveaux fichiers pour avoir quelques tirages inédits de la série Corpays en prévision de la première exposition de l’année 2018. La page dédiée à Corpays a connu une petite mise en page au passage. Lire la suite »

Entre deux voyages à Paris

J’ai retrouvé mon atelier il y a peu, ayant fait la route le lendemain de la clôture de L’art à petits prix. Le dernier jour de l’exposition a été l’occasion de rencontrer d’autres artistes participant à l’artothèque et de lier plus ample connaissance avec l’équipe de la médiathèque qui l’héberge. La soirée de finissage a été riche en surprises et animations, et le public était au rendez-vous, ça faisait chaud au cœur. Merci encore aux médiathécaires pour la qualité de leur accueil. Lire la suite »

Merci Méluzine ! (Repost Biblioqueer)

J’en parlais il y a quelques temps dans mon bilan lectures et surtout mon bilan attente de lectures, et j’ai enfin pu me plonger dans Foyer, d’Ariane Sirota. Je suis très heureuse de venir vous en parler ici, et touchée de bien des façons par ce roman qui fait écho en moi, et qui m’a […]

via Foyer, d’Ariane Sirota — biblioqueer

Cheap arty gifts

Samedi s’achevait l’exposition de Corpays à la Médiathèque de Bédarieux. Avant le décrochage a eu lieu le temps fort de cette quinzaine : une rencontre autour de Foyer. J’ai été très émuE de découvrir mon roman plastifié et portant code barre et référencement pour son classement. Lire la suite »

Sursaut presqu’hivernal

Un (seul) jour de retard pour cet article. J’ai attendu d’avoir accroché l’exposition qui ouvrait aujourd’hui pour le rédiger :

21 images issues de la série Corpays ont ainsi trouvé place à quelques centaines de mètres de mon atelier. Pouvoir aller à pied sur le lieu d’exposition m’a semblé délectable après la fatigue des derniers voyages.

En rentrant de la médiathèque de Bédarieux, j’ai découvert un message de celle de Persan accompagné de l’affiche que voici : Lire la suite »

Au bout de trois…

Ce n’est pas la première fois que la quinzaine annoncée s’étire étrangement. Lundi dernier, j’ai mis en ligne de nouvelles photos (à retrouver au bas de cet article), mais n’ai rien trouvé à écrire pour les accompagner. Après la densité des festivals successifs, il me semblait avoir bien peu à raconter. J’avais déjà annoncé l’exposition qui ouvrira le 14 novembre à la médiathèque de Bédarieux, et l’affiche n’était pas encore sortie. C’est chose faite aujourd’hui, et cela fait quelque jours que l’événement de clôture de l’expo figure sur le site internet de la médiathèque : Lire la suite »

Week-end à Rome

Avant de prendre la route vers l’Italie, j’ai eu la chance d’assister à une avant première d’Ouvrir la voix en présence d’Amandine Gay. Après avoir soutenu le film lors de la campagne de sociofinancement et cliqué avec avidité sur tous les liens vers les scènes coupées qui ne font pas partie du long métrage, le découvrir enfin était très émouvant.

Je suis d’autant plus attachéE à soutenir le film et participer au bras de fer (nom de la boîte de distribution montée pour diffuser le film) que malgré une belle couverture presse, des journalistes ont fait montre de toute leur condescendance à l’égard de la réalisatrice.

L’autre symptôme douloureux du moment, en terme de place des femmes noires dans la production cinématographique, est la sortie sur Netflix d’un documentaire autour de Marsha P. Johnson. J’avais vu cet événement annoncé il y a quelques temps et avais fait le lien avec un projet dont j’avais vu la prometteuse bande annonce il y a quelque deux ans. Malheureusement, les deux films n’ont rien et tout avoir l’un avec l’autre. Le réalisateur qui a trouvé fonds et distribution d’ampleur a utilisé les recherches et les arguments de l’équipe à l’origine d’Happy birthday, Marsha ! pour son propre compte sans aucun égard pour celles qui avaient fourni le travail de fond. Pour en savoir plus long en anglais, vous pouvez lire Reina Gossett sur Instagram. Lire la suite »

Transports et retards

Voilà bientôt une semaine que je suis rentréE de Tunis après la fin de la troisième édition de Chouftouhonna. Je ne suis pas encore remisE. Entre la nouvelle lune et l’équinoxe, je repense aux hospices du début du festival :

Lire la suite »

Comme une rentrée

Les vacancières sont parties, la nuit tombe de plus en plus tôt… Mais il fait encore très chaud, et ce sera le cas aussi la semaine prochaine pour la troisième édition de Chouftouhonna, festival d’art féministe de Tunis ! J’y serai avec un tirage inédit issu de la série Corpays.

Je n’ai pas attendu d’en revenir pour reprendre mon démarchage de lieux d’exposition. Voilà plusieurs jours que je travaille sur un dossier pour une résidence dans le but de mener à nouveau Des corps en ces lieux dans une capitale européenne. A chaque heure de plus que j’y passe, je me pose la question de la vacuité de mes efforts. Restera au moins la formalisation à laquelle cela me pousse. Et peut-être l’amertume d’avoir à nouveau cédé en envoyant quelques euros aux organisateurices, que mon projet soit retenu ou non. Je cherche ma tranquillité d’esprit en pensant aux autres lieux et occasions dont je me suis détournéE en envoyant la charte de l’économie solidaire de l’art plutôt qu’une candidature.

Après ce logo solaire, je partage la galerie de photos ajoutées à la rubrique Noir et Ciel : Lire la suite »

%d blogueurs aiment cette page :