Travaux artistiques d'Ariane Sirota

Installations

Click here to view thie page in english

Dehors cadre

Pour le sentier artistique du Pont du diable 2014, collant au thème de la fête de la nature « vielles branches et herbes folles », un peu dans la continuité de mes travaux sur l’encadrement, j’ai proposé et conçu ceci :

Quand les vieilles branches proposent une structuration du regard, comment les jeunes poussent composent-elles avec cela ?

L’exposition durant plusieurs mois, nous verrons bien si le cadre est renforcé par la vigne qui pourrait y grimper ou détruite par les intempéries conjuguées à la dégradation du bois ici se délitant, là largement creusé par des fourmis.

Mais, je t’aime

Pour la deuxième édition des « sapins zinzins » (du 1er Décembre 2013 au 6 Janvier 2014, parc des Courtinals, Mourèze), j’ai travaillé avec Ghislain Wilczenty sur ceci :

Anato(me)

Pour le sentier artistique du 9éme festival de Mourèze, en Août 2013, qui a pour thème « fantasme », compte tenu du paysage et des idées qui n’ont pas manqué de germé cette fois encore auprès des participants, il m’importait d’ériger une forme moins convenue. Une forme du répertoire Anato(me) m’est apparu comme une évidence.

C’est grâce aux pins qui sont ici indésirables que je peux ériger, parmi les dolomites, souvent dites phalliques, une partie du corps qui n’a pas non plus rien à voir avec les sexualités. Sa face un peu cachée le montre, d’ailleurs.

Mon rêve de paix passe par une forme de sérénité pour chacunE. En ces temps qui manquent à mes yeux d’humanité, affectivités et sexualités sont trop souvent frustrées, et nous irritables… alors que parfois, une caresse suffit à réconforter. Le calme retrouvé, souvent les soucis ne sont plus si graves ou peuvent trouver une issue.

Sacrés Païens

sapins zinzins

En 2012, pour la première fois, les Bacchanales de Mourèze ont proposé une exposition hivernale. Elle se tient dans le parc des Courtinals, et cela s’intitule : « sapins zinzins ».

Le site du cirque est en effet envahi de conifères qui en changent sensiblement la physionomie. Entre préservation du paysage, sensibilisation à l’environnement et regard critique sur le rouleau compresseur de la nativité, une nouvelle initiative qui ne fait pas que sourire !

Sacrés PaïensA chaque arbre est associé un motif :

1-blanc                 2-noir                    3-bleu                   4-carré                 5-orange              6-vert et violet

Ou de la volonté de rappeler qu’il n’y a pas qu’une façon de compter en général, ou les jours en particulier. Et plus encore façons de voir le monde. Avec une proposition multiple, je voulais mettre l’accent sur l’intérêt de la diversité, et mon inquiétude sur la tâche d’huile du modèle unique.

Watch Hear your step / Attention à ta marche

Ma première installation en date est celle du sentier artistique du 8éme festival de Mourèze, en Août 2012. Cette manifestation se place sous le signe du « Natur’art », ainsi, les interventions dans le site protégé qu’est le cirque de Mourèze doivent être composées de matériaux non manufacturés. Cette année, l’appel à projet avait pour thème la musique.

Voici donc ce que j’ai mis en place :

watch-hear your stepPour reprendre le texte de présentation affiché sur place :

 Une invitation à (re-)prendre conscience de soi et de sa place dans l’environnement. Jouer sa propre musique, s’écouter et entendre celle du monde.

DSCF4927Il s’agissait donc de proposer des « pas » rendus sonores par le cheminement des visiteurs. Le public s’en est emparé avec un plaisir auquel je n’avais pas forcément pensé : celui du toucher. Le soir du vernissage, j’ai vu beaucoup de chaussures abandonnées aux limites du cercle décrit par mes « pas ».

L’usure a donc bien vite commencé son ouvrage avec cet engouement. Ainsi on marchait bientôt dans des « pas » qui avaient déjà été foulés. Le son particulier de chaque pied à l’oeuvre devenant plus difficile à percevoir à mesure que les visiteurs se succédaient. Je ne sais pas si les promeneurs de la fin août s’interrogèrent comme moi : que reste-t-il de personnel dans un cheminement emprunté par une telle foule ?

Parallèlement au sentier artistique dans le cirque, une installation collective a été mise en place au coeur du village, sur un des site de concert durant le festival. Pour rester dans le thème, c’est une portée qui a été présentée :

portéeNous étions donc invités à créer des masques-notes. J’ai choisi d’en faire plusieurs, compte tenu des actualités qui me brûlaient déjà :

DSC_0275

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s