Travaux artistiques d'IanE Sirota

Articles tagués “Roujan

Entre rumination et exaltation à l’idée de prairies plus vertes

Dehors-Dedans webJ’étais à Roujan samedi, au milieu de cet accrochage qui m’a demandé tellement d’énergie. J’étais fatiguée, je suis, je reste fatiguée. Le dernier jour annoncé était le 5 Mai. Cette date avait été fixée à une époque où le lundi était un jour d’ouverture, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Il ne reste donc vraiment plus très longtemps pour voir cette exposition.

Cet ensemble ainsi présenté signifie beaucoup pour moi. Il me semble que mon propos y apparaît plus clairement comparé à des expositions antérieures sur des thèmes que je considère comme liés.

J’espérais donc que cette exposition soit largement vue. Je crains que ce ne soit pas le cas. J’ai hâte d’en avoir fini avec ce lieu. J’y ai investi beaucoup d’énergie sans attendre la préparation de ce dernier événement, après tout, j’étais censéE y être en résidence… J’imagine que le 5 Mai sera aussi ma sortie officielle de résidence. Je ne m’attends pas à ce qu’elle soit « célébrée ». La reconnaissance du différend a beau être mutuelle, la séparation ne se fait pas dans la légèreté.

J’ai donc hâte de ne plus avoir à y remettre les pieds et ne me préoccuper que des expositions à venir. De ce côté, cette semaine a vu paraître ce communiqué :

Bonjour,

L’association Grandir Ensemble est heureuse de vous inviter aux Imprévus au village, un ensemble d’expositions à travers les commerces de Saint Gervais sur Mare.
Du 17 Mai au 5 Juin, les œuvres de 9 artistes et des élèves de l’école et du collège du village seront présentées dans une douzaine de lieux dans le village.
Vous trouverez en pièce jointe l’affiche portant le noms des nombreux participants. Un dépliant détaillant les emplacements sera bientôt disponible.
Nous vous invitons à découvrir l’ensemble lors d’une déambulation inaugurale suivie d’un apéritif sur la place le 16 Mai à partir de 18h30.
Grandir Ensemble est une association qui anime un lieu d’accueil parent-enfant et porte un projet de lieu multi-accueil. L’association se préoccupe de questions de parentalité au sens large, du lien intergénérationnel.
Pour accompagner le développement de ses activités, elle organise depuis 5 ans la fête des Bébés et des Hortensias. Cette manifestation est caractérisée par un engagement sur les terrains du patrimoine, et de l’action culturelle en plus des préoccupations déjà citées. Elle se déroulera cette année le 24 mai à partir de 14h dans le parc de la maison de retraite des treilles.
Certains artistes participants aux Imprévus au village y seront présents et proposeront des ateliers d’expression plastique.
Plus d’information auprès de Grandir Ensemble : 04 67 23 61 67

imprévus au village

 

Les tirages de Glassage sont maintenant commandés.

D’autres préparatifs se poursuivent. Mon voyage à Amsterdam s’organise : je déposerai la pièce conçue là-bas au Petit Casino d’Ailleurs le temps d’un crochet sur mon chemin du retour. Cela me permettra de discuter avec mon hôte de l’agencement de l’exposition estivale et de mieux envisager le nombre et l’échelle des sculptures à y apporter fin Juin.

Petit coup d’œil sur les travaux de la semaine dans ce registre :

Bonne semaine !


It’s been a hard working week

Les travaux avaient donc commencé au lendemain du décrochage, cela laissait donc un peu plus d’une semaine, ce fut tout de même assez sportif pour que j’en sois encore toutE endoloriE. Pour donner une idée de l’ampleur de la chose :

Et comment cela a fini par paraître juste à temps :

J’ai donc ajouté ces images à la page Paradoxe/Encadrement, et mis à jour la page Exposition, aussi du fait d’un ajout dans la section « à venir ».

Voilà pour ce post anticipé, juste pour dire : « bonne nuit » en plus de « bonne semaine »…


Juste un peu moins vite

Le travail se poursuit, même si c’est plus calmement. Les cartons de transport commencent à s’empiler, une sculpture se termine et les travaux de menuiserie ont pu reprendre avec un nouvel outillage dont je n’apprécie pas autant l’ergonomie.

J’ai aussi eu l’occasion de faire une petite sortie Photo, je me suis donc rendu compte que j’avais omis de publier certaines images qui commencent à dater, quelques nouveautés donc à la page Structures.

Cette semaine s’achève l’exposition collective du CRIdA’R, reste le finissage pour se rencontrer autour d’un moment festif. Ce sera à partir de 18h30.

Ensuite commenceront les travaux d’installation et d’accrochage pour l’exposition suivante…

Dehors-Dedans webBonne semaine…


Cela s’organiserait-il ?

Résumé de la semaine en images :DSCF6670

Tentative de constitution d’un nouveau couple de Ninouches en travaillant à Roujan, peu concluante à mes yeux. Peut-être parce que mes sculptures de cette série ne seront à nouveau montrées qu’à la fin juin au Petit Casino d’Ailleurs.

Il fallait donc s’attaquer à des choses plus urgentes, à la préparation d’une exposition plus proche dans le temps :Dehors-Dedans web

Cela donc commencé par la réparation de la pièce présentée sur l’affiche :

DSCF6665Avant de se poursuivre par la construction de systèmes d’encadrement ou d’accrochage pour d’autres pièces qui ne sont encore jamais sorties de mon atelier :

DSCF6666Enfin j’ai commencé à préparer la matière première d’une installation :

DSCF6669Et non, je ne vais pas présenter un tas de copeaux. Pour vous en laisser savoir plus, je colle ci-dessous le texte du communiqué de presse envoyé tout récemment :

Du 5 Avril au 5 Mai, le CRIdA’R présente une exposition de ses artistes en résidence : Dehors/Dedans

Jessie Jones, avec Xy=Yx propose son regard sur ce thème à travers l’appréhension des corps et des identités sexuées/genrées et des dynamiques relationnelles à l’œuvre entre les corps représentés. C’est aussi le dialogue entre l’aspect des corps et ce qu’ils recèlent.

Malice Epicétout avec « De l’abandon… » présente des souvenirs en images de promenades entre fascination et désolation. Fascination entre la beauté de la décrépitude de certains lieux et objets, leurs « réappropriations » vandales par des artistes, parfois, et la désolation de la question philosophique du « pourquoi permettre l’abandon… Pourquoi des lieux sans vie alors que des personnes n’ont pas de toit… ? »

Ariane Sirota, avec Cadres, s’intéresse aux lignes contraignantes ou structurantes, une installation poussera les visiteurs à se positionner vis-à-vis de ces limites, dedans/dehors.

 

Bonne semaine !

 

 

 


Un vernissage pas comme les autres

Jeudi dernier s’est ouverte l’exposition collective pour laquelle je n’ai pas que préparé ceci :

Il s’agissait aussi d’accueillir activement les artistes participants. Pas évident de mener tout de front. D’ailleurs toutes les artistes en résidence durable ont connu quelque retard dans leur contribution à l’exposition. Ainsi, la dernière touche n’était pas sèche au moment du vernissage, ni le lendemain. La semaine prochaine, je tâcherai donc de me souvenir de vous proposer de nouvelles photos de ma pièce avec cet élément qui peut sembler de détail enfin sec et donc avec son aspect définitif : transparent.

En attendant, si vous voulez découvrir depuis votre écran le reste de l’exposition, c’est possible par ici.

Bonne semaine !


Exposition en préparation

Affiche des femmes et des amours

Depuis mardi dernier, le CRIdA’R ouvre les portes de son atelier à des artistes participant à l’exposition collective qui sera vernie jeudi soir. Ainsi, parallèlement à l’édification de ma sculpture, j’ai le plaisir de voir d’autres artistes au travail ou nous rendre visite le temps de déposer leur oeuvre d’ici l’accrochage. Vous pourrez voir en arrière plan du diaporama ci-dessous qu’à mesure que mon travaille avance, la salle se vide de l’installation liée à l’inauguration de la semaine passée avant de s’emplir de pièces, emballées ou non :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pas mal d’énergie laissée aussi dans le rangement de ce que j’avais disposé pour le premier février (voir le post complémentaire de la semaine passée). Peu de choses sont restées sur place, la plus grande partie de ce qui avait été extrait de mon domicile y a été à nouveau entreposé. Restent les cartons recelant les pièces pressenties pour l’exposition du mois d’avril (pour rappel, se reporter à la page expositions).

Pour ceulles qui sont dans la région, rendez-vous jeudi soir pour le vernissage de l’exposition collective :

invitation exposition collective


ça se confirme…

Voici donc ce qui me tenait occupéE :

Affiche résidence

D’autres supports de communication sont dans les tuyaux pour les événements et expositions qui suivront, tels qu’ils sont présentés depuis aujourd’hui à la page Expositions.

En attendant que l’organisation prenne forme, de nouvelles images à la rubrique Grilles :


Entre bouleversement et continuité

Certains changements sont espérés, attendus, et cela ne regarde pas seulement les présentes pages. Si ils ont pu être projetés avec quelque avance, ils semblent aujourd’hui autrement possibles, probables. Quelque chose s’est mis en branle, discrètement, mais sûrement.

Cette semaine, je partage le dernier groupe d’image rapporté d’Italie il y a plusieurs semaines. Elles se sont ajoutées à la page Pierre : (suite…)


Conception

C’est ce qui a pris le plus de temps et d’énergie ses dernières semaines comme je l’évoquais la semaine passée avec la candidature à ManifestO. Ce projet a rejoint mes dossiers de candidature pour des résidences, et aujourd’hui ces pages :

Grilles… et fouillis végétal (suite…)


Entre accueils et rejets

Ce sont 33 artistes qui se sont prêtés au jeu lancé par le galeriMSF, Galerie, la maison sans fiche à Roujan. Une règle assez ouverte pour laisser place à bien des formes de fantaisie. Vous pouvez aller découvrir mon approche de la consigne, Paradoxe/Encadrement : (suite…)


Dispersion

affiche pardaoxeMSF

Encore une fois j’ai semé une partie de mon matériel. Pas autant que la dernière fois ainsi la mise à jour n’en pâtit pas trop… C’est d’un autre oubli que vient un manque. J’ai en effet semé une œuvre sans prendre le temps de la photographier. Je vous offre donc l’affiche correspondante afin de combler le manque. Je serai bien sûr au vernissage ce samedi à Roujan, au 29 ter avenue Henri Mas pour trinquer à cette exposition mobilisant une trentaine d’artistes. (suite…)