Travaux artistiques d'IanE Sirota

Articles tagués “Artothèque

Hibernation fébrile

Le chantier a grandement ralenti car les températures ne sont plus assez clémentes pour qu’on y passe suffisamment de temps pour voir les choses avancer.

Si la démolition du mur n’est pas plus difficile que le démontage du plancher évoqué le mois dernier, alentour des difficultés se sont fait jour, telles des fuites au niveau de la toiture qu’on croyait saine à cet endroit. Une autre raison de voir les choses ralentir, la nécessité de prendre le temps de trouver des professionnels pour intervenir sur les éléments qui nous dépassent techniquement, et essayer de décanter le stress correspondant sur le moment comme dans le calendrier qui ne cesse de rebondir. (suite…)


Livraisons estivales

Hier, de nombreux artistes et auteurices localaux étaient réuniEs à l’entrée des gorges de Colombières. La météo n’étant pas au beau fixe, nous y étions au frais. Une journée propice aux échanges entre créateurices et avec les visiteureuses.

Chaque fois qu’on me demande de présenter Foyer, je le fais d’une façon différente. Avant sa sortie, j’avais eu l’impression que la description se ciselait au fur et à mesure, qu’un argumentaire allait se préciser et que j’en viendrais à me lasser de le répéter.

(suite…)


Décrocher, deposer

L’exposition au Centre Ulysse s’achevait jeudi 13. Je n’ai pas eu à ranger toutes les pièces décrochées, voici celles qui sont entrées dans des collections privées, comme on dit :

(suite…)


Rentrées

Click here to read this post in english

J’ai enfin retrouvé mon atelier après plus de deux mois d’absence. Cela n’a pas été de tout repos entre le trajet, le déchargement, le ménage et le rangement qui nous attendaient. Parce que les lieux ont été en travaux au début de l’été, et c’est aussi pour cela que je les ai fuis, et parce que je n’y vis plus seulE depuis cette arrivée, c’étaient donc de nombreux cartons qu’il y avait à décharger.

Concernant les tracas de chargement, ils devraient être revus à la baisse avec une grosse dépense : un changement de véhicule. Adieu les parties de tetris avec la 3 portes, hourra pour les capacités du logan MCV, tant pour son volume intérieur que pour sa consommation de carburant : inférieure à celle de la clio ! C’est ce facteur qui m’a fait craquer, outre le confort de conduite supérieur au niveau des amortisseurs au moins, ce qui était un plus non négligeable alors que j’hésitais avec l’achat d’une remorque à atteler à ma petite voiture. Pour la sécurité des œuvres transportées la question de l’étanchéité était aussi sensible, tout comme ma capacité à remiser une remorquaffiche A4e dès aujourd’hui. Les travaux se poursuivant pour l’instant aux étages supérieurs de la maison, je n’aurais pu facilement mettre à l’abri la chose ces temps-ci.

La décision n’a vraiment pas été facile à prendre, j’espère que le plaisir du chargement facilité tout en maintenant la possibilité d’accueillir des covoitureurEs me rassérénera de ce côté. Le prochain départ est pour bientôt puisque le premier vernissage de l’exposition que je vous dévoilais la semaine passée a été fixé au 24 septembre. Plus d’info avec l’événement facebook consacré.

Un autre événement a été créé sur le réseau social, consacré aux ateliers, puisque le premier a lui aussi vu sa date arrêtée : rendez-vous le 22 septembre de 14h à 16h au centre LGBTQIF de Lille.

Au lendemain de mon arrivée dans l’Hérault se tenait l’Assemblée Générale Constitutive du collectif de créateur-e-s voisin-e-s. Les statuts sont maintenant en cours de traitement par la préfecture pour l’association des Créatrices et Créateurs du Caroux au Canal du Midi – CCCCM. Bon, pour être précisE, j’ai adressé les documents électroniques aux services compétents puisque je fais partie des référentEs éluEs par l’assemblée générale de cette association collégiale.

La première exposition organisée par le collectif aura lieu ce week-end comme l’indique l’affiche. Pour en savoir plus, vous pouvez visiter la page dédiée.

Le lien concernant cet engagement associatif a été mis à jour dans la colonne de droite. Un nouveau lien figure de ce côté depuis ce matin, celui d’Artoteka, artothèque du pays basque qui m’a écrit au milieu de l’été pour m’annoncer que Trapèze, issue de Corpays avait été retenue pour entrer dans leur collection.

trapèze

J’attends de leurs nouvelles afin de leur faire parvenir le tirage avant de quitter à nouveau mon repaire.

Je vous avec quelques nouvelle images d’Helsinki dans la catégorie Perspectives :

Bonne semaine !