Travaux artistiques d'IanE Sirota

Photos

Accélération printanière

Ce n’est pas la première fois que cela m’arrive, je reste tout de même une nouvelle fois sur les rotules.

Il y a une quinzaine de jours, j’étais donc au Pavillon des Canaux pour Paris is Reading :

(suite…)


Lentement mais sûrement

Un mois s’est écoulé depuis le dernier article publié ici. Puisque je ne m’y tiens décidément pas, je vais arrêter de vous souhaiter une bonne quinzaine en bas de page.

 

La préparation de l’expo automnale annoncée début mars a commencé :

(suite…)


Au bout de trois…

Ce n’est pas la première fois que la quinzaine annoncée s’étire étrangement. Lundi dernier, j’ai mis en ligne de nouvelles photos (à retrouver au bas de cet article), mais n’ai rien trouvé à écrire pour les accompagner. Après la densité des festivals successifs, il me semblait avoir bien peu à raconter. J’avais déjà annoncé l’exposition qui ouvrira le 14 novembre à la médiathèque de Bédarieux, et l’affiche n’était pas encore sortie. C’est chose faite aujourd’hui, et cela fait quelque jours que l’événement de clôture de l’expo figure sur le site internet de la médiathèque : (suite…)


Transports et retards

Voilà bientôt une semaine que je suis rentréE de Tunis après la fin de la troisième édition de Chouftouhonna. Je ne suis pas encore remisE. Entre la nouvelle lune et l’équinoxe, je repense aux hospices du début du festival :

(suite…)


Les vacances des autres

Ce lundi matin, jour de marché dans la petite ville que j’habite, le bruit de la circulation emplit l’espace. Les moments de calme complet sont plus rares les autres jours aussi. L’agitation liée à l’affluence est arrivée jusque dans ma maison. Ici, les présences sont choisies et chéries, je prends très au sérieux mon rôle de guide touristique. J’ai ainsi délaissé l’atelier et les pistes qui ont émergé dans la frénésie des derniers préparatifs de l’exposition de juillet. Cette dernière n’avait pas pas fini de faire son effet : une nouvelle pièce va entrer en collection privée : (suite…)


Livraisons estivales

Hier, de nombreux artistes et auteurices localaux étaient réuniEs à l’entrée des gorges de Colombières. La météo n’étant pas au beau fixe, nous y étions au frais. Une journée propice aux échanges entre créateurices et avec les visiteureuses.

Chaque fois qu’on me demande de présenter Foyer, je le fais d’une façon différente. Avant sa sortie, j’avais eu l’impression que la description se ciselait au fur et à mesure, qu’un argumentaire allait se préciser et que j’en viendrais à me lasser de le répéter.

(suite…)


Release

La date de publication approche, le fichier a été confié à l’imprimeur aujourd’hui. Les derniers jours ont été plus que denses.

La relecture sur papier a été éprouvante, le texte demandait encore énormément de retouches. Hier soir, on a éteint l’ordinateur vers minuit, et ce matin, je me suis réveilléE à 6h20 (sans alerte sonore) parce qu’il y avait encore trop à faire.

Quand la mise en page a été amorcée, mon éditrice m’avait demandé si je voulais introduire une dédicace. J’avais répondu non. Quand le travail sur le tapuscrit est devenu plus minutieux, j’ai changé d’avis. Voici ce qui figurera dans les premières pages :

À Nolwen,

Sans qui ce livre n’aurait jamais été achevé.

Et regardez si c’est pas beau ce qu’elle prépare :

Rendez-vous le 15 juin à 18h30 à la librairie de Bédarieux pour un événement autour de la sortie du livre :

Je m’implique dans la communication autour de la publication et y consacrerai une part sensible de mon énergie dans les prochains jours. Mais je ne dois pas perdre de vue ce qui m’attend début juillet :

Pour m’assortir un peu à cette image, les nouvelles photos de la quinzaine vont grossir la rubrique Grilles :

 

Bonne quinzaine, prenez soin de vous !


Les dés sont jetés

Une semaine de relations difficiles avec Morphée s’achève, en tout cas, je l’espère. Car il en faut de l’énergie pour continuer à mener des projets dont on espère encore qu’ils participent à une transformation sociale.

Samedi s’ouvrait la 4e édition des Imprévus au Village de Saint Gervais sur Mare. J’ai eu beaucoup de mal à me concentrer ne serait-ce qu’un minimum sur la préparation de cet événement. Je me suis d’abord atteléE à la fabrication de boîtes lumineuses pour enfin présenter quelques pièces de la série Lumière. InsatisfaitE, j’ai repris d’autres pièces, elles aussi sur papier mais dans un tout autre style : (suite…)


Redémarrage désordonné

Il y a eu un peu de mouvement sur le site sans attendre la date d’aujourd’hui. Une interview filmée a été ajoutée à la page Presse :

Celleux qui me suivent sur Facebook l’auront déjà vue circuler.

En annonçant (enfin) la prochaine exposition de Corpays à Lille, et préparant une (encore hypothétique) occasion ultérieure, cela m’a redonné assez d’énergie pour me risquer à faire de nouvelles candidatures. (suite…)


(re)chute

Trou d’air dans le moral. Un rebondissement que j’avais senti venir me frappe plus durement que ce que j’ai éprouvé au lendemain. D’autres événements alentour donnent un relief plus marqué encore. Suivant le moment de la journée, j’en ris ou j’en pleurs. Tout dépend que l’écœurement ou l’absurde soit le plus présent au moment T.

Heureusement, il fait beau ces jours-ci, le week-end dernier me semble bien loin.

(suite…)


De belles soirées

Même si mercredi dernier s’est achevée la série de rencontres Transversales des Moulins de Faugères, et que j’écris cet article sous un ciel pluvieux, l’été n’est pas encore fini.

Pour avoir une idée de ce que donnait la projection :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

(suite…)


Traîne estivale

Je prépare doucement ma prochaine exposition. J’ai commencé par choisir quelles œuvres accrocher et quelle série projeter. La plupart des images étant en format portrait, j’ai travaillé sur quelques nouveaux assortiments. Voici ce qui en est sorti :

(suite…)


Deux groupes de sculptures, deux casquettes, deux festivals…

Click here to read this content and more in english

Les dernières pièces restées en Bretagne depuis l’automne ont donc enfin regagné l’atelier, tout comme les 5 pièces présentée à Ribérac. Elles n’étaient pas loin d’être seules dans la collégiale à mon arrivée :

(suite…)


Accélération printanière

Ce sont déjà les derniers jours pour l’exposition collective Totem et tabou à Ribérac. Si vous ne pouvez vous y rendre, profitez des photos et vidéos partagées sur la page du Collectif Contempora qui nous accueille.

Je prépare donc le rapatriement de mes pièces alors que je suis loin de chez moi et déjà chargéE d’autres sculptures restées en Bretagne depuis l’automne. Bref, je dois encore ramener celles-ci et les ranger en laissant de la place pour celles qui sont encore à la Collégiale avant de repartir récupérer les dernières… tout cela d’ici le 29.

Outre les déplacements de la Dordogne au Morbihan et au-delà, j’ai été bien occupéE émotionnellement puisque depuis ma dernière publication ici, j’ai appris mon invitation à la deuxième édition de Chouftouhonna, festival d’art féministe de Tunis. Je suis honnoréE et enthousiasméE. Je suis en effet attenduE pour l‘édification participative de sculptures durant les 3 jours du festival. J’en profite pour dire encore ma gratitude et applaudir l’équipe qui organise cet événement ambitieux dont la première édition de l’an passé durait une seule journée. (suite…)


Remis à plus tard

C’est donc la deuxième fois consécutive qu’il me faut 2 semaines avant de publier un nouvel article. Plusieurs raisons à cela, d’abord, j’étais chiffonnéE de ne pouvoir enfin annoncer précisément un événement maintenant prochain et à propos duquel je m’étais discrètement enthousiasméE dès la mi-janvier. Il semble que ma réponse à l’invitation du début d’année se soit perdue. J’ai l’impression d’arriver comme un cheveu sur la soupe dans la préparation de ce temps de rencontre. Nous verrons ce que cela donnera, le 22 mars de 12h30 à 14h30 à Sciences Po. Paris. (suite…)


Le compte est bon !

La semaine dernière, j’avais fait erreur dans le titre, en tout cas, au moment de la rédaction de l’article hebdomadaire. Dès le lendemain, le sort s’est arrangé pour régulariser cela : la réunion prévue cette semaine est reportée à la suivante et une nouvelle est prévue pour demain.

Dans la catégories « les choses s’arrangent », j’ai enfin réussi à écrire plus de deux lignes par jour… Pendant deux jours. Oui, aujourd’hui par exemple, il y avait beaucoup à faire entre livraison et convoyage.

C’est aujourd’hui que j’ai livré la pièce retenue lors du vernissage de l’exposition collective Sphère et atmosphère :

Cercle chromatique arqué I (suite…)


Deuxième semaine

La semaine dernière a donc commencé pour moi avec l’ouverture au public de notre exposition à l’Espace d’Art Contemporain de Bédarieux. Le vernissage fut un moment peut-être particulièrement émouvant pour moi car j’étais chargéE de parler au nom du collectif. L’adjoint à la culture s’est exprimé tout d’abord, disant sa satisfaction quant à la qualité des œuvres présentées et proposant que d’autres membres actiVEs de l’association puissent investir les lieux l’année prochaine. Nous ne nous attendions pas à cette annonce. C’est un coup de pouce important puisque le lieu fait envie à la plupart des créatrices et créateurs du territoire et que nous cherchons à recenser et peut-être fédérer plus largement.

Pour avoir une idée de l’affluence :

D’autres images du vernissage sont disponibles à cette adresse.

Ce moment étant passé, je peux partager une image plus nette de ma contribution :

Pour un aperçu de l’intégralité de l’exposition, suivre ce lien.

Les mercredis, on peut me voir travailler sur place. Mes camarades offrent aussi des démonstrations et ateliers presque chaque jour d’ouverture tant que nous les assurons : jusqu’à ce samedi.

Ce matin, je ne fais pas l’ouverture, je suis au loin pour récupérer des pièces laissées en Bretagne et pressenties pour ma prochaine exposition à Carpentras puisque le lieu qui m’accueille est équipé de vitrines. Peut-être y montrerai-je plutôt les miniatures rapportées d’Helsinki, je ne sais encore.

Repassant par l’Ouest, j’ai repris le traitement des images capturées ici, s’y mêlent aussi des photos prises en Finlande à retrouver à la rubrique Fouillis végétal :

Bonne semaine !

 


Retour de rein

La semaine a été riche en émotions comme je l’avais annoncé.20151201_153535

Je remercie à nouveau la librairie Violette and Co pour son accueil chaleureux qui m’a permis de trouver assez de calme pour que mes tremblements ne soient pas perceptibles dans ma voix, m’a-t-on dit. J’étais pourtant impressionnéE de me tenir là, devant plusieurs dizaines de personnes attentives.

Je me suis retrouvéE à parler à plusieurs reprises de mon projet laissé au tiroir depuis longtemps. Celui dont des bribes ont pourtant été partagées par ici. J’espère qu’en 2016 j’aurai des moments assez calmes pour m’y remettre.

Jeudi, je suis alléE voir une proche jouer dans On s’en fout que ce soit beau. Même si je me suis retrouvéE sur scène renvoyéE à une assignation enrobée d’essentialisme, comme je ne me suis pas privéE de faire la grimace à ce propos et que pendant que je saisissais la main tendue avant d’entendre l’invitation à « Madame », on m’a rapporté que derrière moi, on a pu entendre « Mais nan, c’est un Monsieur ! », j’en garde un souvenir rigolard.

Vendredi soir, il y avait une soirée autour des éditions Des ailes sur un tracteur. Le lieu en a été changé tardivement car celui prévu à l’origine s’est vu frappé d’une fermeture administrative la veille. L’affluence était donc toute relative, j’en ai donc profité pour faire connaissance avec des personnes que je ne connaissais que de nom ou seulement numériquement jusque là.

Affiche webSamedi nous avons pris la route vers le Sud, la voiture à nouveau pleine. Et il a fallu décharger en arrivant.

Dimanche, à part la sortie civique, ce fut donc une journée de repos.

Ce n’est que ce matin que j’ai repris mon travail pour l’exposition qui approche. Voici ce que cela donne à présent :

DSC00739

On est plus proche de la sphère. J’y ai passé plusieurs heures et mes lombaires s’en souviennent assez pour que leur dédicace ce billet.

Avec les modifications apportée, il me reste pas mal de retouches à faire. Je suis aussi tentéE d’en faire une seconde avec les éléments retranchés. Je n’ai que quelques jours pour achever les différentes pièces puisque l’accrochage se fait ce dimanche. Vernissage lundi 21 au soir !

Alors que je me prépare un peu en catastrophe pour ma toute prochaine expo, je vois que je suis attenduE de pied ferme pour la suivante : Exposition à la MJC de Carpentras.

En cherchant ce qui se tramait pour la suite, je suis aussi tombéE sur un billet qui m’avait échappé sur le site de Jérôme Ragot. Cela me fait penser au rencontres qui font chaud au coeur. Pendant que j’étais à Paris, j’ai revu une artiste rencontrée durant ma résidence à Helsinki cet été. Elle est à sont out en résidence en France au CAMAC. Si vous avez l’occasion d’y passer avant le fin de sa résidence, je vous y encourage.

Les nouvelles Photos de la semaine sont pour la rubrique Perspectives :

Bonne semaine !

 


Lille, c’est fini… pour cette fois

Non, je ne parle pas des résultats électoraux, puisque Lille, comme d’autres grandes villes a résisté à la vague brune, juste de mes activités et déplacements.

Cela reste dense et diversifié. Au tout début de la semaine dernière, je me dépêchais de boucler le montage des éditions d’Expositive à diffuser en décembre.

Pendant que j’étais à Paris, je suis passéE à la librairie Violette and Co pour faire quelques emplettes et me rassurer vis-à-vis du 9 décembre. Une certaine appréhension demeure malgré les informations recueillies sur place et les encouragement reçus par ailleurs depuis. J’ai du mal à me mettre à la préparation de ce moment tant il m’intimide.

Je suis passéE chercher les tirages de « J’en ai un, j’en ai deux, j’en ai eu, j’en aurai, j’en veux plus… » pour les rapporter à Lille où ils étaient attendus, les ai dispatchés et emballés avant de les apporter au J’en Suis J’Y Reste, Centre LGBTQIF de Lille Nord Pas de Calais.

Les deux derniers ateliers buste on eu lieu avec dans des conditions bien distinctes : plus de 10 personnes jeudi, moins de 5 le lendemain. Durant ce dernier atelier assez calme, j’ai senti l’urgence de me remettre à travailler sur mes propres formes.

Affiche webJ’ai hâte de retrouver mon atelier avant le second tour. Pour mettre mon bulletin dans l’urne et travailler à mes nouvelles idée pour ma prochaine exposition. Sa préparation m’a donné aussi pas mal de travail cette semaine malgré la distance. Et quelques inquiétudes indépendantes de mes travaux qui se feront un peu à la dernière minute. Comme nous préparons l’accrochage en amont et qu’à ce jour personne ne nous a demandé d’installer de pièce à l’extérieur, j’ai eu envie de profiter de cet espace délaissé sachant que j’ai refait mon stock d’acrylique. Le temps pressant, j’ai aussi eu envie de ressortir une peinture jamais exposée ailleurs que sur ce site :

Trois boules

Alors que je me sens un peu en retard sur mes pièces pour cette expo, la suivante se rappelle à moi à travers la communication qui se met en place :

affiche

invit

Je vous laisse avec les nouvelles photos ajoutées à la rubrique Reflets :

Bonne semaine !


Réflexions lilloises

MLC la briqueterieCette semaine a d’abord été marquée par le décrochage des 30 pièces présentées pendant quelques semaines à Montmorency.

Pour touTEs ceulles qui n’ont pas pu faire le déplacement dans les temps, je remets les quelques photos déjà partagées avec quelques nouvelles vues sur la partie exposée à l’étage supérieur :

Ce week-end, j’ai fait ma première marche des fiertés de l’année. C’était la première fois que j’allais à Lille. Ce fut l’occasion de retrouver des activistes rencontréEs à Marseille l’été dernier, et de découvrir les lieux pressentis pour accueillir une expo dont je n’ai pas encore parlé par ici.

C’était aussi une nouvelle marche avec Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence auprès desquelles je chemine depuis maintenant 2 ans. L’an passé, je marchais en habit, samedi j’étais en civil comme pour les actions que j’ai accompagnées depuis septembre. Je ne le ferai plus. Si je peux encore soutenir ce mouvement, ce sera par les croisements possibles avec les pratique dont je parle plus abondamment sur ces pages comme par l’exposition qui se tiendra donc à Lille en octobre. Je ne l’ajoute pas encore à la page consacrée car il reste des choses à préciser (lieux/dates exactes) et nous espérons pouvoir proposer des ateliers en amont ou en aval puisque je ne pourrai être présentE à Lille pour Octobre rose, étant alors résidentE à Moncontour.

Comme l’intitulé du présent article l’annonce, 3 nouvelles photos à retrouver à la page Reflets :

Bonne semaine !


Temps dû

Je suis donc dans la première phase dense de l’année avec 2 expositions proches dans le temps et pas vraiment dans l’espace. L’accrochage de Grilles… et fouillis végétal à la Maison Cévenole et des Arts et Traditions Populaires, à Saint Gervais sur Mare est achevé, ne restent à ajouter que les documents accompagnant les images, la structure ayant poussé pour aller vers de plus grands formats, plus faciles à lire quand on a oublié ses lunettes.

Pour donner envie de descendre dans la pièces plus que fraîche ces temps-ci, l’exposition commence dans la cour couverte visible depuis le rez-de chaussée.

Pour voir l’autre moitié des 98 images, faites donc le déplacement, éventuellement le 21 mars, jour du vernissage.

Depuis cet accrochage frigorifiant, je me suis occupéE de l’encadrement de Corpays que je m’en vais accrocher pour le Festival de La Photo La Réole vendredi (vernissage samedi). Je suis assez déçuE par le rendu encadré. Je regrette un peu de m’être laisséE reformaliser par ma perception de l’événement. Je me suis habituéE à présenter mes photos toutes nues. C’est surtout la piètre qualité des passe partout qui me fait froncer les sourcils. Je les ai commandés chez un professionnel pour éviter ça justement, celui-là même qui m’a fourni des cadres en bois made in France… Cadres qu’eux aussi il vaut mieux éviter de regarder de trop près. Bref, un peu écœuréE par cette affaire.

Une autre exposition se confirme pour moi à Saint Gervais sur Mare, il s’agit de la deuxième édition des Imprévus au village, quelques mises à jour ont donc été faites à la page Expositions. Et ainsi se dessine l’autre période tendue de mon calendrier d’expositions.

L’autre page mise à jour c’est Fouillis végétal avec 9 nouvelles photographies :

Ah, j’oubliais, j’ai aussi reçu un, comment dire… une bonne nouvelle concernant mes écrits, j’espère pouvoir vous en dire plus à la fin du mois.

Bonne semaine !


Un vendredi 13 porteur de chance ?

La semaine passée a été marquée par les préparatifs du Festival Photo de La Réole finalisation du choix et commande des encadrements, révision des images avant envoi pour tirage. 3 éléments de la série Corpays ont ainsi connu des changements notables :

J’ai commandé une douzaine de tirages, ils étaient prêts quelques heures plus tard, vendredi. Je m’en vais les chercher un peu plus tard aujourd’hui.

Vendredi, j’ai aussi reçu des nouvelles de la Résidence des Arts de Moncontour. Je sais à présent quels locaux seront disponibles lors de ma venue en octobre, c’est un grand soulagement car j’ai un moment craint que les espaces dédiés soient insuffisants au regard du projet pour lequel j’ai été retenuE. Je suis maintenant bien plus tranquille et retrouve la joie et l’enthousiasme qui avait été le mien au moment de l’annonce de la sélection. Il s’agit donc de présenter plusieurs pans de mes travaux en les articulant de façon à ce qu’ils offrent diverses entrées pour comprendre mon propos. Pour avoir un aperçu des séries qui seront présentées : Grilles et Dichotomies ?, Cadres, Grilles… et fouillis végétal, Ninouches.

Durant la résidence, le dispositif d’exposition sera appelé à évoluer tant dans l’agencement des pièces existantes et les propositions de documents d’aide à la visite que par l’ajout d’œuvres nouvelles pouvant rendre plus visibles les liens entres les séries déjà présentes sur ces pages.

Je suis contentE d’avoir encore quelques mois devant moi pour organiser le transit de toutes les œuvres correspondantes. Joyeux tétris en perspective

 

Bonne semaine !


Première, fin.

couloir décrochéDSC00108Ma première exposition de l’année s’est donc achevée. C’était aussi le premier accrochage de Grilles… et fouillis végétal.

Je suis arrivéE dans la Drôme dès jeudi afin de retrouver les classes qui avaient fait la visite début janvier. Nous avons poursuivi les jeux de composition avec les miniatures de cette grande série.

J’ai rangé soigneusement les plus grands formats afin de me faciliter la tâche à la fin du mois, quand je les ressortirai dans les murs de la Maison Cévenole et des Arts et Traditions Populaires de Saint Gervais sur Mare.

autodétermenroute IIAvant de reprendre la route, j’avais pris mon courage à deux mains pour oser les mouiller malgré le froid, un Autodétermination II est en route. Il ne sera pas achevé de si tôt car je vais rester loin de mon atelier plus longtemps qu’à l’habitude.

D’ici là, du travail administratif m’attend : envoi de dossier de candidature pour une résidence, et surtout préparation d’une ébauche de brochure sur les créateur-e-s du territoire où se trouve mon atelier, qui prend un peu plus de temps.

 

Ah, et il y a aussi la commande des tirages et encadrements pour l’autre exposition photo du début Mars. Bref, de longs moments à passer au clavier.

J’essaierai de m’offrir une pause sortie photo car je sens le fond du tiroir en en sortant aujourd’hui deux images rejoignant la rubrique Matières :

 

 

Bonne semaine !


Commencer par la fin

affiche mjc herbasseCette semaine s’achève la période d’exposition de Grilles… et fouillis végétal à la MJC de l’Herbasse. Je serai sur place ce vendredi avant de décrocher, et dans les parages dès jeudi puisque je vais revoir les classes qui l’auront souhaité (celles venues au lendemain du vernissage).

Je suis assez contentE de penser que cette nombreuse série ne restera pas remiséE plus d’un mois compte tenu de son prochain accrochage plus près de mon atelier.

libertéHier s’est ouverte la première exposition du projet de Michel Charmasson au Le Troquet (Arcachon). J’évoquais cet événement la semaine passée en indiquant que je ne parviendrai pas à terminer ma pièce à temps, qu’il s’agisse de l’exposer matériellement ou numériquement.

Même si je vais m’essayer de nouveau à l’exercice, je vous montre le fichier que j’ai envoyé :

Ariane Sirota - Autodétermination I

Je ne crois pas que l’exposition numérique soit en place. Plutôt que de critiquer, j’ai proposé de mettre la main à la pâte. Cet Autodétermination I ira rejoindre l’itinérance de l’exposition collective début mars au gré de mon passage non loin pour l’accrochage au festival de La Réole. Je l’ai nommé avec un I tout de suite puisque je n’en étais pas satisfaitE, le fond devenu vraiment trop illisible. Pour vous donner une idée, voilà de quoi avait l’air le fond avant une partie des traitements :

fond

C’était bon pour moi de remettre les mains dans la colle à papier peint. J’ai passé beaucoup de temps à travailler sur la diffusion de mes travaux, il y avait longtemps que je n’avais travaillé la matière, des petites idées me viennent, ce qui n’est pas déplaisant.

L’humeur reste relativement maussade pourtant. Un peu de réflexion pour la peine :

a vos cannes citoyenNEsLa diffusion ce matin d’un documentaire tourné cet automne me renvoie au 17 Octobre. Je suis très heureusE de figurer dedans avec ma sculpture au premier plan pendant quelques secondes, compte tenu de sa teneur intersectionnelle et du propos sur la santé sexuelle qui n’a pas été édulcoré. Merci France 5, merci Cy Jung !

Pour voir l’intégralité ces jours prochains :

http://pluzz.francetv.fr/videos/a_vous_de_voir_,116743054.html

Bonne semaine !

 

PS : les autocollants, Aïe ! c’est trop bien !

Si vous n’avez pas compris, c’est que vous n’avez pas vu le docu !