Travaux artistiques d'IanE Sirota

Grilles et fouillis végétal

S(a)oulagéE

MLC la briqueterieJe ne sais pas si c’était ma mémoire qui avait flanché ou simplement le manque de lumière dans les lieux concernées au moment de mes précédentes recherches, mais de retour à mon atelier ce soir, après le changement d’heure en une belle journée printanière, j’ai remis la main sur les deux peintures jusque là introuvables en deux temps et quelques mouvements. D’ici 10 jours, la totalité des pièces prévues pour l’exposition à Briqueterie-MLC de Montmorency seront donc stockées à seulement quelques kilomètres des lieux.

affiche imprévus 2015- webCette bonne chose de faite, je pourrai peut-être m’atteler plus sérieusement aux préparatifs de l’exposition qui commence le lendemain mais dont je ferai l’accrochage en amont afin de pouvoir tenir mes engagements en différents lieux puisque qu’un autre événement me tiendra bien occupéE dans l’Hérault quelques jours plus tôt :

Je ne rêvasse pas tranquillement pendant ce mois d’accalmie avant le suivant… par la fenêtre :

Croimure

Bonne semaine !


Vernissages distants

Jeudi dernier à Villandraut on célébrait donc la présence de l’exposition collective Liberté, expressions d’artistes à L’endroit. J’ai découvert l’accrochage de ma pièce par photos interposées.

D’autres images de cet accrochage touffu sont disponibles dans l’album qui y est consacré.

Outre le repos dont j’avais besoin après émotions et déplacements, j’ai un peu avancé sur une pièce de la même série que celle qui a rejoint le projet itinérant :

Autodétermination II

Encore une fois, le rendu n’est pas assez proche de ce que je projetais, d’autres tentatives suivront même si je suis assez heureuse de ce qu’il advient dans ce faire.

Le reste de mon temps a été occupé par des préparatifs d’expositions ultérieures qu’il s’agisse de déplacement de pièces pour les rapprocher du prochain lieu d’accrochage ou de suivi administratif pour la préparation des supports de communication.

Et ce samedi, journée internationale des forêts et/ou de la lutte contre le racisme et les discriminations ethniques, c’est à Saint Gervais sur Mare que sera fêté l’accrochage de Grilles… et Fouillis végétal.Affiche Expo Rendez-vous à partir de 17h à La Maison Cévenole.

 

Bonne semaine !


Temps dû

Je suis donc dans la première phase dense de l’année avec 2 expositions proches dans le temps et pas vraiment dans l’espace. L’accrochage de Grilles… et fouillis végétal à la Maison Cévenole et des Arts et Traditions Populaires, à Saint Gervais sur Mare est achevé, ne restent à ajouter que les documents accompagnant les images, la structure ayant poussé pour aller vers de plus grands formats, plus faciles à lire quand on a oublié ses lunettes.

Pour donner envie de descendre dans la pièces plus que fraîche ces temps-ci, l’exposition commence dans la cour couverte visible depuis le rez-de chaussée.

Pour voir l’autre moitié des 98 images, faites donc le déplacement, éventuellement le 21 mars, jour du vernissage.

Depuis cet accrochage frigorifiant, je me suis occupéE de l’encadrement de Corpays que je m’en vais accrocher pour le Festival de La Photo La Réole vendredi (vernissage samedi). Je suis assez déçuE par le rendu encadré. Je regrette un peu de m’être laisséE reformaliser par ma perception de l’événement. Je me suis habituéE à présenter mes photos toutes nues. C’est surtout la piètre qualité des passe partout qui me fait froncer les sourcils. Je les ai commandés chez un professionnel pour éviter ça justement, celui-là même qui m’a fourni des cadres en bois made in France… Cadres qu’eux aussi il vaut mieux éviter de regarder de trop près. Bref, un peu écœuréE par cette affaire.

Une autre exposition se confirme pour moi à Saint Gervais sur Mare, il s’agit de la deuxième édition des Imprévus au village, quelques mises à jour ont donc été faites à la page Expositions. Et ainsi se dessine l’autre période tendue de mon calendrier d’expositions.

L’autre page mise à jour c’est Fouillis végétal avec 9 nouvelles photographies :

Ah, j’oubliais, j’ai aussi reçu un, comment dire… une bonne nouvelle concernant mes écrits, j’espère pouvoir vous en dire plus à la fin du mois.

Bonne semaine !


Souffle hivernal.

Encore une semaine marquée par des déplacements. Je suis alléE chercher mes tirages dans Paris pendant que ma commande d’encadrements était expédiée vers mon atelier héraultais. A l’heure où j’écris ces lignes, les deux composantes de ma contribution au Festival de La Photo La Réole n’ont pas encore été réunies.

Affiche ExpoD’autres photos seront prises ces jours prochains, plus documentaires celles-ci. En effet, j’appuie un projet de valorisation du potentiel hydroélectrique d’une petite commune où j’ai vécu il y a quelques années. Au programme : documentation de la déchéance des moulins et photographies des pensières (petits barrages). Auxilium, une association locale pourra calculer le rendement possible avec les micro-turbines moderne. Le résultat de ces investigations sera exposé au début de l’été dans le village. Aux heures où la lumière est plus chiche, je serai au centre du village pour accrocher Grilles… et fouillis végétal.

Le vernissage se tiendra le jour du printemps, journée internationale des forêts, que la Maison Cévenole tient à célébrer. Je tâcherai de ne pas oublier qu’il s’agit aussi de la journée internationale pour l’élimination des discriminations raciales et ethniques.

En attendant les jours plus longs, un aperçu d’autres forêts montagnardes à retrouver à la rubrique Fouillis Végétal :

 


Un vendredi 13 porteur de chance ?

La semaine passée a été marquée par les préparatifs du Festival Photo de La Réole finalisation du choix et commande des encadrements, révision des images avant envoi pour tirage. 3 éléments de la série Corpays ont ainsi connu des changements notables :

J’ai commandé une douzaine de tirages, ils étaient prêts quelques heures plus tard, vendredi. Je m’en vais les chercher un peu plus tard aujourd’hui.

Vendredi, j’ai aussi reçu des nouvelles de la Résidence des Arts de Moncontour. Je sais à présent quels locaux seront disponibles lors de ma venue en octobre, c’est un grand soulagement car j’ai un moment craint que les espaces dédiés soient insuffisants au regard du projet pour lequel j’ai été retenuE. Je suis maintenant bien plus tranquille et retrouve la joie et l’enthousiasme qui avait été le mien au moment de l’annonce de la sélection. Il s’agit donc de présenter plusieurs pans de mes travaux en les articulant de façon à ce qu’ils offrent diverses entrées pour comprendre mon propos. Pour avoir un aperçu des séries qui seront présentées : Grilles et Dichotomies ?, Cadres, Grilles… et fouillis végétal, Ninouches.

Durant la résidence, le dispositif d’exposition sera appelé à évoluer tant dans l’agencement des pièces existantes et les propositions de documents d’aide à la visite que par l’ajout d’œuvres nouvelles pouvant rendre plus visibles les liens entres les séries déjà présentes sur ces pages.

Je suis contentE d’avoir encore quelques mois devant moi pour organiser le transit de toutes les œuvres correspondantes. Joyeux tétris en perspective

 

Bonne semaine !


Une grosse petite semaine sur l’Herbasse

La série de malchance du côté du petit matériel s’est poursuivie jusqu’aux derniers instants avant le départ pour la Drôme, c’est en effet mardi matin que j’ai enfin récupéré la grande quantité de pinces dont je m’étais pourtant misE en quête dès la fin du mois de novembre.

J’étais donc un peu tenduE en réalisant mon accrochage :

 

Ce n’est qu’une fois achevé cette longue tâche que j’ai vraiment pris conscience de la nouvelle du jour. J’ai songé à annuler le vernissage, mais il était déjà tard et la MJC continuait de recevoir son public pour les activités du soir, l’exposition était en place, lancée.

J’ai proposé qu’on affiche quelque chose pour dire la prise en compte de l’actualité fracassante. C’est le visuel que je reproduis ici que j’ai retenu pour cela.

Le lendemain, durant l’accueil de la première classe quelques enfants ont eu du mal à se plonger dans l’expo et me demandaient si j’étais au courant, semblant avoir besoin d’en parler. J’en suis restéE interloquéE quelques instants, pas si évident de poursuivre ses activités simplement, sans mettre leur portée politique au premier plan, laissant cela dans l’implicite restant parfois ignoré…

Je verrai bien dans quelques semaines ce qui en sera resté à la lecture de mon petit livre d’or et à en retrouvant les classes et enseignantEs qui poursuivront peut-être leurs activités avec les quelques outils que j’ai laissé sur place.

 

C’est donc épuiséE que j’ai pris la route vers Paris pour récupérer ma pièce de retour du Salon d’Automne International France-Israël, celui auquel j’avais postulé par ce qu’on nous avait indiqué que son maintient se faisait sur le mot d’ordre « Maudite soit la guerre ». A l’heure où je suis arrivéE au bout de l’A6, le périphérique était fermé au niveau de la porte de Vincennes. En plongeant dans la ville, j’entendais les sirènes et croisais des véhicules de secours de toutes sortes.

L’arrière du Grand Palais était curieusement calme et désert au regard de ces premières impressions. J’ai trouvé ma peinture hors de son emballage, lui-même largement incomplet. Je vais avoir du travail dessus pour la trouver à nouveau présentable. J’ai tout le temps de m’en occuper, sa prochaine exposition n’est que dans plusieurs mois.

De toutes ces émotions contrastées, et je n’ai pas fait état ici de mes lectures et autres réactions plus ou moins personnelles au traitement médiatique et aux différents mouvements de récupération politicienne, s’il faut en dire quelques choses, je me permets de renvoyer à ce qu’un autre en a résumé :

http://silverblogbd.blogspot.fr/2015/01/le-point-de-saturation.html

 

Bonne semaine…

 

 


Entre oublis et préparatifs

Lundi dernier, j’ai oublié une petite chose dans mon pointage : Salon d’Automne International France-Israël qui a fermé ses portes hier. La seule mention de l’événement que j’ai pu trouvé mentionnait un autre mot d’ordre que celui qui m’a mobiliséE. Un peu déçuE donc, voire beaucoup, en découvrant grâce à mes contacts personnels que ma pièce n’a pas été accrochée avec tout le soin espéré malgré les mentions portées au dos et sur son emballage enjoignant de ne pas la saisir par n’importe où.

SAI

De fait, les petits déplacements du bas à droite me semblent peu de chose au regard de ce que cela aurait pu être en terme de dommage. Un accrochage de plus de 160 pièces c’est quand même bien assez de travail pour oublier de consulter les consignes inscrites au dos.

J’ai donc passé le plus clair de ma semaine sur les préparatifs de mon prochain accrochage qui comptera quand même 98 photographies :

99

Les images sont sélectionnées, agencées, numérotées à cette fin et la commande des tirages suit son cours. Ce nouvel assortiment de Grilles… et fouillis végétal comprend des photographies plus récentes que les ensembles précédemment pensés. Sa configuration a été choisie pour s’adapter à l’espace d’exposition de la MJC du Pays de l’Herbasse qui l’accueillera dès le début 2015. D’autres côtés pratiques ont aussi été réfléchis, quelques achats et vérifications de ce dont je dispose déjà sont à prévoir, le tout pour que ce soit léger, tant visuellement que pour mes petits bras qui en auront fort affaire avec pareil nombre, on va éviter de leur en rajouter en masse.

La communication sur l’événement se prépare elle aussi :

affiche mjc herbasse

Voilà pour les nouvelles de la semaine, je vous souhaite celle qui s’ouvre bien bonne !