Travaux artistiques d'IanE Sirota

Une nouvelle année, de grands projets

J’ai laissé filer le dernier lundi du mois de décembre. C’est le jour auquel j’ai essayé de me tenir lorsque j’ai ralenti ma fréquence de publication à une seule fois par mois. Le temps s’est encore écoulé depuis. Faire le bilan de l’année 2018 n’a pas été facile. Sur le plan comptable, cela a été très rapide, beaucoup trop, ce qui n’est pas étranger au manque d’entrain dans ce processus.

Certaines décisions, certains changements, demandent de longs temps de réflexion, et de mise en œuvre. Je ne savais pas ce qui était en gestation au début de l’année qui s’est achevée et j’ignore si mon second projet aboutira avant la fin 2019. Accepter la quantité d’énergie mobilisée par ce processus n’a pas toujours été évident, et je ne me sens pas tout à fait tranquille à l’idée que cet aspect persiste encore lui aussi.

Malgré la relative lenteur qui s’en suit de nouveaux rendez-vous se préparent. À commencer dès ce vendredi à Millau avec les Petites Perspectives Illustrées pour parler de Foyer.

Et à la fin du mois, Corpays sera de nouveau accrochée sur une péniche, à Béziers cette fois, le temps de rencontres sorcières. Le détail de la programmation paraîtra bientôt sur les pages facebook des organisatrices.

Le grand départ pour la double exposition parisienne viendra vite. Du fait de l’un de mes deux grands projets pour 2019, je prendrai la route avant la fin du mois car le déplacement se fera avec une halte à Lyon. J’y séjournerai plus longuement en février, il ne s’agira alors plus de préparatifs mais bien de l’opération elle-même. Si mes forces me le permettent, j’espère profiter de ma convalescence pour me m’atteler sérieusement à l’écriture d’un second roman autour du réseau d’utopies féministes déjà mis en scène dans Foyer. Alors si vous ne m’avez pas encore fait parvenir vos remarques, frustrations, curiosités et autres attentes après avoir lu le premier, c’est le (dernier) moment.

J’en profite pour remercier publiquement les personnes qui me soutiennent et me permettent d’aller au bout de la décision prise au début de l’été, grâce à leur hospitalité et leurs attentions. Au premier chef ma complice du quotidien sans qui cela non plus n’aurait pas été possible, tant en ce qui concerne les tâches trop souvent regardées comme insignifiantes et pourtant répétées chaque jour, que pour assurer les décrochages prévus fin février, période à laquelle il me sera encore recommandé de ne pas m’essayer à faire les gestes nécessaires au remballage.

Tentative d’évasion ne restera pas trop longtemps remisée puisqu’elle sera de nouveau accrochée en avril, cette fois à Ribérac. Je suis raviE de retourner au village des arts animé par le collectif CONTEMPORA où j’avais montré pour la première fois mes sculptures articulées avec l’univers des UtoFem.

Les photos ajoutées ce mois-ci sont allées grossir la rubrique Escaliers :

 

Elles proviennent de Sérignan, Paris et Caen.

Prenez soin de vous et bonne année !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.