Travaux artistiques d'IanE Sirota

Genderqueer artist

Ce week-end se tenait Gender Unbound Art festival. Une quatrième image issue de Corpays a été sollicitée pour ajouter aux trois déjà sélectionnées. J’ai été très touchéE que les organisateurices prêtent autant d’attention à mon travail et qu’il leur évoque tant de choses qu’iels s’appliquent ainsi à en donner à voir autant que possible.

J’ai regardé avec envie les images des autres événements, plus familiers, auxquels je n’ai pas pris part cette année. Avec envie parce que ces espaces-temps ne sont pas seulement stimulants, ils sont aussi ressourçants, réconfortants. Et dans le climat politique actuel, ces occasions de se retrouver dans un cadre collectif un minimum féministe, antiraciste et queer, cela représente une opportunité de respirer un plus amplement. Quand l’actualité me fait trop souvent suffoquer, l’envie se mue en besoin.

Je suis donc raviE de participer à la célébration du premier anniversaire de Sibylles – Salon de Tatouages Bienveillant & Salon de Thé Pétillant avec Corpays. Cela se passera sur l’I.BOAT le 17 octobre au soir, toutes les infos sur les réjouissance sur l’événement facebook : Strongirls than yesterday.

Je m’y rendrai dans la foulée de mon déplacement à Paris pour prendre part à la 22e Existrans, la marche des personnes trans et intersexes et de celles qui les soutiennent, aura lieu le samedi 13 octobre 2018 à 14h, départ Place de la Bataille de Stalingrad.

Les articles annonçant Tentative d’évasion sur les pages de la médiathèque et l’office de tourisme  de Villars (agglomération de Saint Étienne) ont été amendés, les pronoms incorrects ont été remplacés par mon nom ou « l’artiste ».

La date approchant, malgré le manque d’entrain qui persistait après l’épisode de mégenrage, je me suis remisE au travail. Cinq nouvelles pièces ont été achevées :

Avec les quatre autres conçues au printemps, ce sont donc neuf inédites qui prendront le chemine de la Haute-Loire dans quelques semaines. Les vingt-trois boîtes sont prêtes, restent à faire les cartels, les textes de médiation… et à me munir de barres de toit car malgré mon goût prononcé pour les tétris dans la vraie vie, tous les cartons n’ont pu trouver place dans la voiture.

Il suffira que je sangle deux des plus grandes par dessus pour pourvoir tout emporter, ainsi quelques vêtements et autres choses utiles pour le vernissage qui aura lieu le 30 octobre à 18h.

Qu’il y ait vingt-trois pièces dans l’exposition me met du baume au cœur. Je ne l’ai pas fait exprès. Jusqu’à l’exercice de préparation du chargement, j’étais persuadéE qu’ils étaient au nombre de vingt-deux. Il a fallu que je les manipule les uns après les autres pour ne plus douter qu’il y en avait 23. Or je suis néE un 23, ce que les visiteureuses attentiVEs ne pourront ignorer puisque mes documents d’identité sont de plus en plus visibles au gré du développement de la série Autodétermination, qui sera bien représentée avec 4 des 6 créées autour de cet intitulé :

Il y aura donc un texte spécifique ne laissant aucun doute sur le sens et la portée de cette partie des mes travaux en plus de la présentation générale de l’exposition telle que je l’avais adressée, avec deux occurrence du pronom iel.

 

Comme pour chaque publication d’article, de nouvelles images ont été ajoutées, c’est la rubrique Grilles  qui a été abondée cette fois-ci :

Elles viennent de Londres et de Caen. Des séjours qui me semblent remonter à loin. À ce stade de l’année 2018, les chiffres confirment l’impression que j’avais déjà : j’ai pris beaucoup moins de photos que précédemment. Cela me renvoie à la période de jachère particulièrement longue que j’ai connue au premier semestre. Un temps de réflexion qui a abouti à une prise de décision longtemps repoussée et qui donnera, entre autres, lieu à une poursuite de la série Autodétermination.

La page créée le mois dernier a vu sa galerie grossir des quelques photos classées ailleurs jusque là, pour jeter un œil, il suffit de cliquer ici.

 

À la prochaine, prenez soin de vous !

 

PS : Il est encore temps de me faire passer vos remarques de lecteurices de Foyer avant que je me remette plus franchement au travail d’écriture d’un nouveau roman.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.