Travaux artistiques d'IanE Sirota

Rebondissements spatio-temporels

Les plus assiduEs l’auront remarqué, il y a 2 quinzaines que je n’ai posté de nouvel article. J’attendais des confirmations qui ne venaient pas et mon instinct me soufflait qu’annoncer ceci ou cela serait prématuré. Cela a même touché un projet qui semblait pourtant officiellement sur les rails : Corpays restera en cartons plus longtemps que prévu, son exposition à Dieppe est repoussée. Elle ne figure plus à la page dédiée aux événements car la date ultérieure m’est encore inconnue, et en fait, si j’écoute mes glandes, je doute que cela finisse par se faire.

Puisque je n’ai pas respecté ma périodicité habituelle, je change aussi l’ordre des choses dans la rédaction du présent article :

Des images rapportées de Normandie et qui ne rentrent pas toutes dans la même catégorie, simplement partagées ensemble aujourd’hui car je n’y retourne pas aussi tôt que prévu.

J’avais le cœur lourd au décrochage parisien, j’ai mis un moment à oser mettre le doigt sur le pourquoi. D’autant que la frénésie connue en début d’année semblait se poursuivre : à peine avais-je récupérée ma série de photos que je partais en visite non pas d’un, mais de deux lieux, en prévision d’y exposer en 2019. Pas de confirmation pour l’heure, et en l’occurrence, le délai reste raisonnable. C’est bien différent des festivals du mois de mars autour desquels j’avais pu me mobiliser dont l’un est remis à l’année prochaine, et l’autre ne m’a confirmé mon invitation que 15 jours avant le début de la manifestation alors qu’elle se tient à plus de 700km de mon atelier (et que ce n’étaient pas les dates d’origines pour lesquelles j’avais postulé dès le printemps 2017).

Ce qui est supposé être confirmé en revanche (je ne suis plus sûrE de rien au point où j’en suis), et qui ne figurait pas précédemment dans mes tablettes, c’est une exposition à la médiathèque de Villars du 30/10/2018 au 17/11/2018. C’est la série qui a donné lieu à l’exposition Tentative d’évasion en juillet 2017 qui y est attendue. La salle d’exposition de l’agglomération stéphanoise est particulièrement vaste, plus encore que celle où je me suis installéE l’été dernier :

Il me faut me remettre à l’ouvrage rapidement pour profiter pleinement de la surface offerte qui représente presque 2 fois plus de murs disponibles.

Dans les jours qui viennent, c’est pour mes travaux littéraires que je suis attenduE. Je vais rencontrer une classe de seconde à propos de Foyer. Les enseignantes qui nous invitent avaient assisté au débat qui s’est tenu à la MAM – Médiathèque d’agglomération de Béziers. Une autre visite de leur lycée est déjà envisagée pour le dernier trimestre.

 

Bonne quinzaine, prenez soin de vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.