Travaux artistiques d'IanE Sirota

De belles soirées

Même si mercredi dernier s’est achevée la série de rencontres Transversales des Moulins de Faugères, et que j’écris cet article sous un ciel pluvieux, l’été n’est pas encore fini.

Pour avoir une idée de ce que donnait la projection :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’était une belle soirée. Le vent était assez calme pour qu’on ne soit pas frigorifiéEs avant 22h. J’ai trouvé Caroline Duris impressionnante : s’adaptant sans avoir eu le temps de répéter dessus, au matériel qui n’était pas celui attendu. J’étais émuE à plusieurs titres d’assister à la lecture de textes de Camille Cornu. De ce que j’avais pu lire avant l’événement, je me doutais que le fond serait très à mon goût. L’entendre ainsi diffusé à une audience été saisissant. Et puis il y  avait aussi l’émotion, palpable et déclarée, de l’écrivaine qui découvrait l’interprétation.

L’exposition reste accrochée dans le moulins pour encore un petit moment. En voici un aperçu :

J’essaie poussivement de me mettre à la préparation de la « rentrée ». Pour moi cela signifie préparer l’AG de l’asso d’artistes au sein de laquelle je suis impliquéE et voir si une expo pour le week-end des journées du patrimoine se confirme ainsi que d’autres projets pour l’année qui vient.

Et puis réamorcer mes activités radiophoniques, préparer un événement littéraire pour un festival début 2017… Et retrouver l’exaltation de répandre la joie multiverselle dans l’espace public.

Je tiens aussi à participer à un concours d’art postal qui sera clôt bientôt : « Quand Saint-Paul de Vence vous ouvre ses lettres ». Un peu plus tôt cet été, je me suis rendu sur place pour voir ce village que je ne connaissais que du fait des mobilisations que j’ai soutenu de loin pour la préservation de ce qui reste de la dernière demeure de James Baldwin. Dans ce contexte, je ne m’attendais pas à un village aussi tourné vers les arts, le patrimoine bâti et l’histoire d’artistes y ayant séjourné. C’est le cœur lourd d’un profond sentiment d’écœurement, que j’ai quitté rapidement les lieux une fois constaté de mes yeux l’état de l’ancienne maison Baldwin.

 

C’est pour l’instant sur d’autres Paysages/Urbains que je vous laisse :

Prenez soin de vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.