Travaux artistiques d'Ariane Sirota

Insolation II

English below

Toute ma semaine était tendue vers le début du week-end. Cela s’est autrement tendu le moment venu. J’en ai omis de prendre un photo du lieu choisi pour ma contribution au sentier artistique. J’ai en effet cru un bon moment qu’il me faudrait revenir à mon premier projet ou renoncer à participer cette année. La partie pratique de mon installation a fait débat pendant un long moment entre organisateurs et entre artistes. Chose que je n’avais pas du tout anticipé.

J’étais épuisée à la fin de cette réunion à rebondissements. D’autant que je savais que je ne pourrais m’en remettre en dormant longuement le lendemain matin. J’étais attendue, avec bien d’autres, à Marseille dès le milieu de matinée. Et même si les personnes que je rejoignais sont plus qu’habituées à se laisser prendre en photo, je ne me sens prêtE qu’à en montrer ce que je me contente de capter depuis quelques années :

Cela me donne envie de refaire un tour dans mes dossiers afin de collecter ce type d’images et d’en faire un ensemble qui fasse sens puisque je remarque que je fixe les pieds au milieu desquels j’aime me tenir… à suivre…

Et puisqu’on est dans ce registre, c’est à rubrique Matières qui grossit cette fois-ci. Vous y trouverez des images du sol que nous avons foulé avec un bon nombre d’autres pour l’Europride.

Les 6 km de macadam n’ont pas été couverts de couleurs, et à la parcourir peut-être pas assez couvertE, le soir venu, j’étais vaincuE. Je n’en suis d’ailleurs pas encore remisE…

Bonne Semaine !

My whole week was like pointing to friday night. And it got even more tense then. I forgot to take a picture of the spot I choose for my piece as I spent too much time thinking I’d have to change my plans or even  drop out for this year’s artistic sent. The practical side of my project was debatted between organisers and artists for a long while, which I hadn’t anticipated at all.

I was exhausted at the end of the meeting. Especially as I knew I couldn’t sleep on it for to long. I was expected in Marseille before noon, with a buch of oters. Although the beautiful people I joined are more thant used to be photographed, I don’t feel like showing more than their feets.  I’ve been doing this kind of shoot for years now, and now I feel like making something out of it as I realise I take pictures of feets among which I enjoy standing. (to be continued)

To stick to the subject, it’s in the Materials section that I add a few new pics. Among those, you’ll see some of the ground we’ve been marching on for the Europride.

We had 6 km to cover, and all wern’t covered with colors. Maybe my head wasn’t covered enough considering how I felt in the end, and how I still feel now…

Have a nice week !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s